Pythéas de Marseille à la découverte de l'Europe du nord

Les sciences au temps de Pythéas


Les nouveaux penseurs d’Asie mineure donnent au monde une nouvelle dimension : Thalès pense que la terre est une île sur l’océan. Anaximandre élabore un modèle en trois dimensions. Hérodote dessine une carte du monde où la Grèce est le centre. Pythagore imagine des sphères célestes. Aristote, enfin, prouve que la terre est ronde.

 

Après les Égyptiens et les Babyloniens c’est sur les rives de l’Asie mineure que se posent maintenant les nouveaux concepts du monde. Nous sommes au milieu du VIIème siècle AC, à l’époque de la création de Marseille. Une grande ville, un grand port, Milet (Miletus) rayonne par ses idées. Elle crée un nombre important de colonies, en particulier sur les rivages de la mer Noire et pratiquent de nombreux échanges avec l’ensemble du monde connu (emporia).
Thalès, né en 636 AC, est le premier nom connu de la nouvelle génération de penseurs et de savants. De ses différents voyages, en particulier en Égypte, il ramène les bases de la géométrie. Dans un triangle rectangle, le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres cotés. Ce théorème est pourtant attribué à Pythagore. Lui aurait-il volé ? Il annoncera aussi l’éclipse de soleil du printemps 585. Il fût surtout le premier à se poser la question suivante : « De quoi le monde est-il fait ? ». Influencé encore par la mythologie grecque sa réponse sera : de l’eau, et son modèle est une terre plate qui flotte sur l’océan.
Né en 610, et contemporain de Thalès, Anaximandre pense que la matière ne peut pas être une substance physique. C’est « quelque chose d’indéfini et sans limite » La matière est composée d’oppositions, sans propriétés physiques, et en mouvement perpétuel. Serait-ce le début de la physique atomique ? Le monde pour lui est en éternel mouvement, au centre d’un vortex, dont les forces sont en équilibre. Il est comme une sorte de cylindre de diamètre 3 fois sa hauteur, avec une surface concave. C’est sur cette surface qu’est dessinée une carte du monde. Au centre, la Méditerranée ; au sud la Libye (Afrique), avec à l’extrême sud, une zone inhabitable à cause de la chaleur ; à l’est les Indiens ; au nord la Scythie (la Russie), et plus au nord les zones inhabitées car trop froides. Cette carte est entourée par l’océan extérieur dont la partie ouest rejoint la Méditerranée par les colonnes d’Hercule (détroit de Gibraltar) .


Ce buste de Pythéas se trouve à côté de la mairie de Marseille

C’est à peu de chose près la carte du monde dont disposait Pythéas pour son voyage. A la fin du VIème siècle AC, Pythagore élabore un modèle dans lequel les nombres sont à la base de tout. Les formes parfaites sont des cercles et des sphères. La terre, le soleil, la lune, et les autres planètes sont des sphères et décrivent des cercles autour d’un feu central caché depuis la terre.
Hérodote nait en 484 AC sur la côte Sud d’Asie mineure (Halicarnasse). Il voyage dans toute la Méditerranée orientale et en Égypte. On lui parle d’un voyage autour de l’Afrique: le pharaon Nécho II (609-593 AC) aurait armé une flottille de bateaux phéniciens avec l’objectif de faire le tour de la Libye (Afrique). Ce fût fait en 3 années. A leur retour, les marins déclarèrent que « en naviguant dans le sud de la Libye, ils avaient le soleil à main droite. » C’est bien la preuve qu’ils étaient allés dans le sud de l’Afrique et passés dans l’hémisphère sud. Pour Hérodote, ceci lui permet d’accepter que l’océan au sud ne fait qu’un entre les piliers d’Hercule et le delta de l’Indus. Pour préserver la symétrie du monde, il pense que les deux grands fleuves connus en Méditerranée, le Nil et le Danube, prennent leur source l’un au pied de l’Atlas et l’autre dans les Pyrénées. Concernant les régions du nord, Hérodote est plus mesuré. Il a entendu parler des îles Cassitérides et de la production de l’étain, ainsi que du fleuve Eridan d’où vient l’ambre, mais veut ignorer cet endroit.
Mais comment expliquer le fait que de nouvelles étoiles soient visibles quand on voyage vers le sud ? Et que certaines ne se couchent jamais vers le nord ?
La terre serait-elle ronde ?

Au milieu du IVème siècle AC, c’est à dire au temps de Pythéas, Aristote, en observant l’ombre de la terre sur la lune pendant une éclipse, voit la forme d’un croissant.

C’est bien la preuve que la terre est ronde.