Pythéas de Marseille à la découverte de l'Europe du nord

Historiens cités sur ce site


Nous ne possédons aucune trace directe des livres de Pythéas. Tout ce que nous connaissons nous est transmis par des écrivains dont Strabon, qui, eux-mêmes, ont emprunté leurs informations à des scientifiques, historiens, ou géographes comme Hipparque ou Eratosthène.

Ci-dessous une liste de ces historiens, écrivains ou scientifiques grâce auxquels nous pouvons écrire l’histoire de Pythéas. Nous les avons classés par ordre chronologique.

  • Timée 356-260 AC
    Né à Tauromeniom (Taorminia) en Sicile. Il est expulsé de la ville car il est le fils du tyran local. Il vit alors à Athènes où il écrit l’histoire de la Sicile dont nous ne connaissons que quelques fragments par l’intermédiaire d’écrivains, qui souvent le critiquent, comme Polybe. Il est contemporain de Pythéas dont il utilise les écrits.
  • Eratosthène de Cyrène
    Né en 275 AC à Cyrène cité grecque de la côte de Libye. Il étudie à Athènes puis devient précepteur du fils du pharaon Ptolémée à Alexandrie. Il accède à la grande bibliothèque dont il en détient la responsabilité. Son œuvre est immense : philosophie, histoire, géométrie, astronomie. Il se suicide en 196 AC, et rien ne lui survit aujourd’hui. C’est grâce à Strabon qui reporte ses écrits que nous connaissons un peu son œuvre, et particulièrement sa géographie en trois volumes. Il utilise largement les observations de Pythéas. Il a estimé de façon précise la circonférence de la terre à dix pour cent près (250 000 stades) ainsi que la distance entre les colonnes d’Hercule et le Gange, estimée au tiers de la circonférence de la terre.
  • Hipparque
    Il naît à Nicaea dans l’ actuelle Turquie. Plus tard il séjourne à Alexandrie, puis s’installe à Rhodes. Il écrit ses livres vers 150/130 AC. C’est avant tout un scientifique mathématicien qui utilise abondamment les renseignements fournis par Pythéas : observation du pôle nord céleste ainsi que les mesures de latitudes. Il les reportera en notation moderne (une circonférence de 360° et des divisions unitaire par 60). Il propose le système des parallèles.
  • Polybe
    Il nait vers 200 AC à Mégalopolis. Après la bataille d’Achaéa il est fait prisonnier et part vivre à Rome dans une famille d’aristocrates romains, dont il devient l’ami du fils Scipio Amilianus. Avec lui, il voyage au delà de Gilbraltar, vers l’Afrique et explore la côte atlantique de l’Espagne. Il séjourne vers 145 à Alexandrie où il a sans doute rassemblé toutes ses informations pour les travaux de son « Histoire ». Celle ci compte au début 33 livres qui couvrent la période avant 153 ; les livres 35 à 40 traitent de la période de 152 à 146. Le livre 34 est consacré à la géographie. Il est possible que lorsqu’il prit connaissance des livres de Pythéas il en pris ombrage, et c’est à partir de ce moment qu’il critiqua systématiquement le Marseillais.
  • Geminos de Rhodes
    Né vers 110 AC, décédé vers 40 AC il écrivit plusieurs traités scientifiques qui reprennent les thèses d’Hipparque. Il a écrit un livre dans lequel il cite Pythéas pour les régions les plus extrêmes. On ne sait pas exactement quand : certains pensent vers 30 AC, d’autres vers 50 AC, donc dans tous les cas après l’ incendie de la grande bibliothèque d’Alexandrie en 49 AC, quand Pompée l’occuppait et César lui faisait le siège. Preuve que le livre de Pythéas « de l’ océan » était toujours disponible.
  • Diodore de Sicile
    Il naît à Agyrion en Sicile en 90 AC. C’est un des principaux historiens de cette époque. Son oeuvre, la Bibliothèque Historique, compte l’histoire sur plus de 1100 années. 15 livres sur les 40 originaux nous sont parvenus.
  • Jules César
    Il nait vers l’an 100 AC. Dans la guerre des Gaules et en particulier dans la partie consacrée à la Britannie, il décrit l’Irlande, non parce qu’il y est allé, mais après lecture de livres. Qui donc a pu écrire, avant 55 AC sur l’Irlande, si ce n’est Pythéas ?
  • Cléomède
    Au premier siècle avant JC, il écrit un traité d’astronomie en grec. Il place le soleil au centre du monde et reprend certaines descriptions de Pythéas.
  • Strabon
    L’auteur qui, malgré les apparences, nous donne le plus d’informations sur Pythéas. Il naît en 64 AC à Amaseia, au royaume de Pontus (rive sud de la mer Noire). Sa naissance coïncide avec la conquête de la région par Pompée. Il passe plusieurs années à Rome. Il entre plus tard dans l’administration romaine et il voyage dans toute la Méditerranée de l’est, l’Egypte et séjourne à Alexandrie. A l’âge de 30 ans il retourne à Rome où il finit sa vie. Il décède à l’âge de 88 ans. Sa production littéraire est importante : Mémoires Historiques en 47 volumes qui couvrent la période après Polybe (146 AC) jusqu’à la chute d’Alexandrie en 31 PC, et Géographie en 17 volumes. Celle-ci était sans doute utilisée par les armées romaines. Il n’est pas certain qu’il ait eu à sa disposition les livres de Pythéas. Il n’a jamais accepté les observations de Pythéas. Par exemple, il rejette l’idée de la péninsule armoricaine et dit-il : “toutes les inventions de Pythéas”, ou bien, “il a eu l’audace de falsifier son récit” et encore, “on peut supposer qu’il a caché les faits derrière l’observation des phénomènes célestes et des théories mathématiques”.
  • Pomponius Méla
    Nous ne savons pas exactement où et quand il est né. Nous savons cependant qu’il écrivait vers 40/50 PC. Il a écrit De Chorographia, un petit livre de moins de cent pages qui est une description du monde connu. Il y parle de l’Europe, et en particulier de la Grande Bretagne, l’Irlande et la mer Baltique.
  • Claudius Ptolemaeus
    Au cours du Ier siècle PC il est peut être un des hommes qui sauva la science pendant la période de l’obscurantisme du moyen âge. Son œuvre (Traité d’astronomie et Géographie) nous a été transmise par les Byzantins et les Arabes. Pythéas fut pour lui une confirmation : au nord son système indique des latitudes exprimées, depuis l’équateur, en heures de soleil aux solstices (24H à Thulé).
  • Tacite
    Historien romain né vers 55 PC, ami de l’empereur Trajan, il devient, en 112, gouverneur de la province d’Asie. Il écrit la Vie Agricole qui parut en 98, montrant son désaccord envers Domitien.
  • Pline l’ancien
    Né à Côme en 30 PC. Il occupe des fonctions importantes et part en campagne en Germanie entre 47 et 57. Il quitte alors l’administration pendant le règne de Néron. Le nouvel empereur, Vespasien, son ami, le rappelle. Il commence alors à écrire une cinquantaine de livres sur les Germains. La fin de sa vie est consacrée à l’écriture de son Histoire Naturelle en 37 volumes. Il s’inspire de la doctrine stoïcienne qui critique ce qui corrompt la nature : luxe, mœurs etc… Il cite nommément Pythéas dans trois de ses livres. Il meurt victime de sa curiosité scientifique en observant l’éruption du Vésuve en 79 PC.
  • Agathémère Grec
    Il écrivit au IIIème siècle PC un ouvrage « Hypotyposes Geographieae » dont la deuxième partie est douteuse.
  • Rufus Festus Avienus
    Poète scientifique latin du IVème siècle PC. Il écrivit divers ouvrages dont Description de la terre et Ora Maritima.
  • Étienne de Byzance
    Auteur du VIème siècle PC, il écrivit un ouvrage géographique sur les bases de Strabon, et Ptolémée.